Elearning, FOAD, TICE et Formation 2.0 – Regard sur les pratiques et les technologies de la formation

J’ai longuement hésité au moment de choisir le titre de ce billet, Outils auteurs ou l’obsolescence programmée ? ou bien  La surenchère des fonctionnalités dans les outils auteurs… Et finalement j’ai retenu celui-ci pour plusieurs raisons : le communiqué de presse que j’ai lu hier (je reviendrai dessus un peu plus bas), la comparaison qui me fait sourire, ou encore une discussion que j’ai pu avoir avec un collaborateur pendant ma pause déjeuner.

Ce fameux communiqué de presse, parlons-en ! On a tous en mémoire les communiqués de presse que l’on peut lire sur les sites spécialisés, écrits par les services communication des éditeurs et qui nous annoncent à grand coups de superlatifs la sortie prochaine de la dernière version de leur produit phare (la V.142.12.98.0…). Une fois n’est pas coutume, hier, j’ai pris le temps d’en lire un en intégralité. Il faut reconnaître qu’il était bien mis en valeur avec une mise en page et un graphisme recherché. Il annonçaient sur un ton quasi journalistique une évolution majeure sur un outil auteur parmi les leaders du marché européen.

Le rédacteur fait visiblement bien son boulot puisque qu’il arrive presque à nous faire saliver avec tant d’effets d’annonces, on attend avec impatience la présentation de cette évolution majeure qui va « révolutionner le marché du e-learning… ». J’approche de la fin de l’article, découvre que 128 nouvelles fonctionnalités font leur apparition dans cette nouvelle version parmi lesquelles la possibilité de créer des contenus de formation sur-mesure et adaptés à la demande du client (Wouahhhhh, mais cela veut dire que désormais on pourra proposer des cours en lien avec le besoin du client ?!). Bon, je suis un peu  (beaucoup ?) excessif dans mon interprétation mais je trouve cette surenchère à la limite du ridicule. D’autant que l’article se conclut avec une comparaison imagée de ce tout nouvel outil avec « un couteau-suisse pour la création de contenus, un outil complet pour vos contributeurs… ». Je sais pas vous, mais moi, lorsque je bricole, je préfère une bonne caisse à outils, avec l’essentiel à l’intérieur, d’autant qu’au vu de l’utilisation que je peux en avoir, ça m’embêterait de devoir transporter une centaine d’outils alors que seule une dizaine m’est utile. Alors en effet, le couteau suisse, ça fait beaucoup de choses, mais de là à dire que c’est efficace…Et puis l’image du couteau suisse me semble peu flatteuse pour vanter les mérites d’un outil auteur.

Cet exemple que j’ai satirisé ci-dessus est assez représentatif du marché actuel des outils auteurs. Dans une quête de satisfaire le plus grand nombre avec des logiciels pourvus d’un maximum de fonctionnalités, les éditeurs (en tout cas ceux qui ont fait ce choix) feraient un choix purement économique (dans le sens de cibler plus large) au détriment de la simplicité d’utilisation, de l’intuitivité et de l’accessibilité des outils pour leurs utilisateurs.

Au moment de faire votre choix et de décider quel(s) outil(s) vos équipes et vous même allez utiliser pour produire vos contenus, ayez le réflexe de vous poser les questions suivantes : quelles sont les fonctionnalités indispensables pour satisfaire notre besoin ? Les fonctionnalités proposées en complément me seront elles utiles et ne vont elles pas polluer notre environnement de création ?

Sachant que d’un utilisateur à l’autre, les fonctionnalités indispensables ne seront pas forcément les mêmes, chacun aura sa préférence vers un outil plutôt qu’un autre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :