Elearning, FOAD, TICE et Formation 2.0 – Regard sur les pratiques et les technologies de la formation

Les MOOC c’est génial, c’est révolutionnaire, c’est l’ouverture, c’est le partage… Pas une journée sans que je lise un tweet, un article de blog, voire même que j’en entende parler à la radio, qu’un sujet y soit consacré au JT de 13H… Le mirage technologique semble opérer tant les serial mooc’eurs semblent hypnotisés par tant d’innovation et de technologie !

Il y a peu de temps encore, lors du Forum Ruralitic à Aurillac, j’ai assisté à un atelier sur « L’accès à la formation pour tous les territoires, TIC et MOOC ? » au cours duquel il semblait être de bon ton de placer l’acronyme MOOC à chaque intervention. J’ai donc demandé à l’assemblée ce qui caractérisait un MOOC et ce qui le différenciait de certaines pratiques (tutoriaux vidéos…). Ma question était sincère, je me trouvais là, à écouter les échanges autour de l’accès à la formation pour tous, et ces fameux MOOC semblaient être La solution. Paradoxalement, et malgré la présence de plusieurs professionnels de l’enseignement et de la formation je n’ai obtenu aucune réponse à ma question. Sans doute celle-ci était trop idiote…

Donc avant d’adhérer à cette MOOCmania, ou même de critiquer le phénomène, j’ai cherché à en savoir plus. J’ai donc fermé Twitter, éteint ma télé et je me suis inscris à mon premier MOOC : le MOOC Gestion de projet de l’Ecole Centrale de Lille.

Première impression contrastée : je m’inscris rapidement à ce cours, je navigue sur la plateforme. J’accède facilement aux informations que je recherche : programme, présentation de la plateforme, fonctionnement du Mooc… En revanche, niveau ergonomie, ça scroll dur ! Le contenu très textuel défile sous mes yeux à la verticale, ce qui est peu agréable. Je parcours donc « la semaine 0 » et déjà je suis assez surpris par la présentation des outils qui seront utilisés durant le MOOC : Vidéos, forum, QCM et réseaux sociaux… Même si ces outils traduisent une certaine volonté  de rendre la formation plus « sociale » (le social-learning disent les prosateurs du web 47.0 !), je m’attendais à autre chose de cette révolution !

Les choses sérieuses vont désormais pouvoir commencer avec la Semaine 1 consacrée aux notions fondamentales de la gestion de projet. Le programme est clair, découpé en une suite logique de 6 chapitres, donnant chacun leu à un questionnaire… Après avoir suivi péniblement la première vidéo de 25 minutes présentant le MOOC, la seconde de 5 minutes présentant les objectifs, je décide de m’arrêter là et  de reprendre une autre fois.  Je reviens donc le lendemain et suis l’ensemble des cours de la semaine 1. Il en sera ainsi la semaine d’après, et celle d’après, et… puis c’est tout. je commence à faire des impasses, à peiner à trouver la motivation nécessaire, à trouver le rythme des vidéos et de la narration insupportable… Parfois même, la seule raison qui me pousse à continuer, ce sont les échéances qui sont fixées pour suivre les cours et répondre aux questionnaires.

J’arrive tout de même à aller au bout des 5 semaines de cours et valide la certification classique… OUF !

En quelques mots, mon bilan (à chaud) de ce premier MOOC :

mooc bilan

Pour revenir sur les MOOC en général, la révolution proclamée n’a pas (encore ?) eu lieu… Cette révolution va t’elle avoir lieu ? Trop tôt pour le dire. Parlons plutôt d’effet de mode. Après tout, depuis deux ans, c’était bien la mode du serious game ! Mais selon moi, ces MOOC (comme les serious game),  ne représentent pas à eux seuls LA solution aux diverses problématiques du moment (accessibilité, adaptabilité…). Il convient plutôt de les considérer comme des modalités supplémentaires pour enrichir nos dispositifs de formation.

Beaucoup de bruit et de prétention autour de ce phénomène. Je suis toujours sur la réserve quand il s’agit de juger la nouveauté, encore plus quand elle s’autoproclame révolution. En revanche, avec les plateformes de MOOC, citons la dernière née : France Université Numérique, en encadrant et officialisant les choses, on devrait pouvoir garantir une certaine qualité des cours et des pratiques.

Si vous aussi vous cherchez à vous faire une idée sur le phénomène MOOC, je vous invite à suivre la conférence de Thierry Karsenti « MOOC : révolution ou simple effet de mode ».

Je vais clore ce billet en reprenant les propos de Jacques Rodet sur son article Défauts de jeunesse des moocs et propositions pour leur accès à la maturité :

L’imposture est opportune aux nouveaux entrants. Elle leur permet d’apparaitre comme des inventeurs, de gagner à bon compte en image de marque et en part de marché

Posons-nous la question des buts des acteurs à l’initiative de ces MOOC. Derrière cette volonté d’ouverture et de partage des savoirs universitaires, n’y a t’il pas d’autres buts inavouables ? Quel est et sera le modèle économique des MOOC ? Devrons nous payer pour authentifier nos certifications ?

Je ne peux que partager le point de Jacques Rodet sur les actions indispensables à mener par les acteurs des MOOC et faire que cette modalité en vogue arrive à maturité et exploite tout son potentiel :

  • Abandonner la prétention de la révolution

  • Tirer les lecons de l’histoire de la formation à distance

  • Trouver et Enoncer son modèle économique

  • Trouver des solutions pour lutter contre l’abandon massif

  • Prendre en compte tous les aspects, et non pas seulement la gratuité, qui rendent accessibles une formation

  • Considérer les moocs comme une modalité à associer à d’autres au sein des dispositifs de formation

Et vous alors, qu’en pensez vous ? Révolution ou effet de mode ?

Mais pas le temps de s’attarder sur les MOOC que déjà on nous présente les SPOC (small private online classes, petits cours privés en ligne) !

Sources :

Défauts de jeunesse des moocs et propositions pour leur accès à la maturité de Jacques RODET

Mooc : révolution ou simple effet de mode ? de Thierry Karsenti

Cours en ligne: pour réenchanter la révolution Mooc, passez aux Spoc, Will Oremus sur SLATE.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :